CUEILLETTE, PÊCHE ET CHASSE

Les hommes du paléolithique supérieur devaient avoir un mode d'alimentation assez proche de celui des tributs primitive qui ont survécu jusqu'à nos jours en des endroits reculés de la planète: cueillette de végétaux (fruits, racines comestibles, chasse et pêche ) .
- Des plantes et des fruits sauvages consommés, il ne nous est presque rien resté .
- Par contre les ossements retrouvés sur les sites d'habitat permettent de bien connaître les animaux consommés.
Les hommes de Cro-Magnon mangeaient toutes sortes d’animaux :
Du bouquetin au brochet, du bison, de l’aurochs (ancêtre de la vache), du cerf, du cheval, et pleins de petits animaux comme le lapin. Mais ils chassaient le plus souvent le renne (abondant facile à tuer car vivant en grands troupeaux d'animaux peu dangereux)

Une chasse au renne : des rabatteurs ont dirigé le troupeau vers les chasseurs embusqués qui, avec leur propulseur, lancent leur sagaie "dans le tas" (le propulseur permettait de lancer fort et loin, mais avec peu de précision)

Les hommes du paléolithique supérieur pouvaient aussi consommer des animaux beaucoup plus dangeureux tels que le mammouth. Les armes de l'époque ne permettaient pas de tuer un mammouth en pleine forme, alors des pièges creusés dans le sol? peu probable compte tenu du travaille à founir. Plus vraissemblablement, les hommes se contentaient d'achever à l'occation un animal malade, envasé dans des marécages....ou de consommer des animaux morts de mort naturelle.

Un mammouth envasé dans les marécages, une aubaine pour la tribu


Les chasseurs se servaient d'une sagaie (arme de jet constituée d'une hampe de bois et d'une pointe en os) lancée à l'aide d'un propulseur .
Le propulseur permettait de lancer la sagaie plus loin et plus fort.
Même si la sagaie n'a pas la précision d'une flèche d'arc, est bien adapté au tir "dans le tas" d'un troupeau apeuré de rennes.

<pointe de sagaie en os

L'arc n'est vraissemblablement apparu qu'à la fin du paléolithique supérieur: à cette époque, les propulseurs disparaissent des sites, ce qui amène à penser qu'ils possédaient un armement plus efficace que l'ensemble "sagaie-propulseur".


L'homme du paléolithique supérieur était aussi un pêcheur comme en témoignent les superbes harpons retrouvés (plus adaptés à pêcher le saumon que le gardon!).

Harpons en os

Bien sûr, l'alimentation variait selon les saisons, les conditions climatiques et géographiques. Et n'oublions pas qu'ils ne chassaient pas que pour se nourrir, car ils se servaient des os et des bois de rennes pour faire des objets ou des armes, mais aussi de sa peau pour se vêtir

retour