L’Art mobilier

L'art mobilier concerne les réalisation sur des objets qui peuvent être transportés (outils, armes, bijoux...) par opposition à l'art pariétal qui concerne la décoration des parois des grottes.

Dans sa forme primitive l'art mobilier se pratiquait aussi bien sur des supports non utilitaires (tels des plaquettes de roches...) que sur des supports utilitaires (les outils en pierre et en os, les armes en os et en bois, les objets quotidiens...). Beaucoup d'objets décorés étaient en matériaux périssables comme le bois et ont disparu. Il reste essentiellement des gravures sur os,bois de cervidés, ivoire ou des sculptures(sur os, argile...).

"Bâtons percés"

Bâtons en os, décorés avec un poisson pour celui du haut.
Le rôle de ces
"bâtons percés", fréquemment décorés, reste énigmatique

les thèmes représentés sur les objets ornés

- des signes géométriques (des cercles, des barres, etc.) comme dans l'art pariétal
- les animaux, chassés ou non (gravures et sculptures) comme dans l'art pariétal
- des formes féminines "vénus", rares dans l'art pariétal
.

Une "Venus" caractéristique

Il s'agit d'une statuettes de femme obèse, debout, avec une petite tête ronde, penchée en avant, sans les traits du visage, mais avec des incisions indiquant une chevelure longue. Les bras sont ténus, posés sur les seins très lourds et bas ; les fesses sont hyperthrophiées.
Ces sculptures, très peu réalistes, correspondent vraissemblablement à un cultre de la fécondité.

Une des rares, mais très belle, sculpture féminine réaliste, la vénus trouvée à Brassempoui, dans les Landes.

retour