L'art pariétal

Le paléolithique supérieur est la seule période de la préhistoire qui ait produit des oeuvres d' art :
- sur les murs des cavernes (pariétal),
- sur les objets (mobilier).

L'art pariétal est la décoration des parois des grottes (par opposition à l'art mobilier).

1. Les grottes

Les grottes ornées sont nombreuses en France, surtout localisée dans 2 régions précises: le Périgord et les Pyrénées

Nous nous intéresserons plus particulièrement à trois d'entre elles: les grottes Chauvet, Cosquer et Lascaux.
La grotte Chauvet se trouve en Ardèche et ses peintures datent de 30 000 à 22 000 ans. La grotte de Lascaux est située dans le département de la Dordogne et ses peintures datent d'environ 15 000 ans. La grotte de Cosquer est située dans une calanque, près de Marseille et ses peintures datent de 27 000 à 26 000 ans.

 

2. L'art

Remarquons d'abord que, pour chaque grotte, la partie ornée se trouve au fond (dans un boyau), difficilement accessible et très peu fréquentée.

a) Les animaux
 

Mammouth sur des parois de la grotte Lascaux

Sur les parois de ces grottes, on retrouve de nombreux animaux : des lions, des aurochs (boeufs sauvages de grande stature, aujourd'hui disparus), des mammouths, des ours, des rhinocéros, des vaches, des cerfs, des chevaux, etc...Mais l' animal le plus chassé (le renne) est curieusement absent.

Les grottes de Lascaux abrite une fresque monumentale des bovidés, chevaux, cerfs et ... une licorne. Les couleurs noire et ocre sont dominantes
.


Licorne peinte avec un cheval.

Aurochs et cheval en arrière plan.


A Lascaux, les félins sont relégués au fond de la grotte.
Quand aux représentations humaines, rarissimes dans l'art pariétal, il y en a une à Lascaux, dans le "puits": un homme (dont la tête, comme presque toujours dans l'art préhistorique, n'est pas figurée) est tuée par un bison.

La grotte Cosquer est particulière : depuis la remontée du niveau des mers (intervenue il y a 12000 ans lors du réchauffement climatique) elle se trouve sous l'eau. En tout il y a 142 animaux dessinés sur ses parois . Les chevaux dominent (48 représentations).

la scène du puits
Dans la grotte Chauvet, les félins sont majoritaires, puis viennent les mammouths, les ours, les rhinocéros et d' autres animaux dangereux. Ils représentent plus de 60% des dessins de la grotte. Les lions peints en rouge dominent les salles de l'entrée et ceux peints en noir sont dessinés au plafond.
Cette grotte a la particularité de posséder un hibou gravé dans la roche, deux chevaux peints en jaune, une créature mi-homme mi-bison et une panthère rouge.


b) Les mains


main négative

A la pérphérie des zones ornée ou autour des fresques, les représentations de mains sont fréquentes. La réalisation en est simple: pour les mains négatives, on pose la main sur la paroi, comme sorte de pochoir et avec un petit tube avec à l'intérieur de la peinture, puis on souffle dedans. Pour les mains positives, on enduit sa main de colorant et on l'applique sur la roche. Les doigts pouvaient être tendus ou repliés.

Dans la grotte Cosquer, plus de 55 mains ont été représentées, elles sont toutes dans la partie droite de la grotte. Il y avait une dizaine de signes géométriques.

Dans la plupart des grottes, on retrouvait ainsi des signes plus ou moins discrets tels que des ponctuations, des lignes ou des formes géométriques diverses et mystérieuses.

3. Méthodes artistiques

Les outils utilisés et les matériaux pour réaliser ces fresques étaient les coquillages, les burins, les pointes de silex, les tampons de fourrure et les pinceaux en poil de bisons.
Pour peindre, on utilisait l'ocre et le minerai de fer pour le rouge et le jaune, le charbon de bois pour le noir. Il fallait également de l'argile, de la graisse comme "liant" pour coller les colorants à la paroi..


Lampe à graisse du paléolithique supérieur

Mais bien sûr pour peindre, les hommes préhistoriques devaient d' abord s' éclairer et pour cela ils utilisaient une pierre creusée remplie de graisse ou d'huile dans laquelle trempait une mèche végétale, servant de lampe.

 

4. La signification de l'art pariétal

Nous ne la connaitrons jamais. Il ne s'agissait pas une "galerie de peinture" en effet, les oeuvres se trouvaient toujours dans une zone très difficillement accessible de la grotte, où, seuls, des initiés pouvaient pénétrer. Les scènes représentent presque toujours des animaux, chassés pour certains (chevaux), non chassés pour d'autres, (félins); le rennes, gibier habituel n'étant jamais représenté. Ces représentations ne sont vraissemblablement pas en relation directe avec la chasse. Alors des monuments religieux? un contact avec le monde inaccessible des esprits symbolisé par des animaux prestigieux? peut-être, d'autant plus que la représentation humaine semblait faire l'objet d'un tabou. Remarquons aussi la très grande pérénité de cet art sur une durée de 20000 ans. Sans doute une civilisation extrêmement évoluée.

retour